HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
INTERNET
Gynécologie / Obstétrique
 
Pathologies et Techniques

Pathologies

Le cancer du sein
Le cancer du Sein est le cancer le plus fréquent chez la femme en Suisse. Il est en fait plus juste de parler des « cancers du sein » tant les formes, cliniques et histologiques, en sont variées.
Le traitement du cancer du sein est en perpétuelle évolution et reste un des domaines où l’association prévention, dépistage, traitement est la plus efficace.

Le cancer de l’utérus
Le cancer de l’utérus ou « cancer de l’endomètre » touche la muqueuse qui tapisse la paroi de l’utérus. Relativement fréquent chez la femme (4ème cancer de la femme), les moyens médicaux de prise en charge sont fonctions du type de tumeur (chirurgie, chimiothérapie, hormonothérapie, …).

Le cancer du col de l’utérus
Le cancer du col de l’utérus reste, malgré la mise en place d’un dépistage précoce par des frottis réguliers, l’un des grands enjeux de santé publique en Suisse. L’unité d’oncogynécologie médicale travaille ainsi conjointement avec la consultation de colposcopie dans le cadre du dépistage et du traitement de ces lésions.

Le cancer de l’ovaire
La prise en charge des patientes présentant des tumeurs de l’ovaire s’illustre par l’étroite collaboration entre les différents services et unités spécialisés de l’hôpital. Le pronostic de ces cancers reste cependant étroitement lié à la précocité de leur prise en charge.

Techniques

La chimiothérapie
Les traitements par chimiothérapie consistent à injecter, le plus souvent par voie intraveineuse, des substances chimiques. Le but de la chimiothérapie est d'enrayer ou de ralentir l'évolution de la prolifération des cellules tumorales. Les médicaments employés tuent les cellules malades en agissant sur l'ADN, sur l'ARN ou encore sur les protéines des cellules, pour bloquer certaines étapes de la division cellulaire. Certains médicaments interviennent dans la synthèse des macromolécules protéiques, d'autres bloquent l'action d'enzymes chargés de réparer les cassures de l'ADN.

L’unité d’oncogynécologie médicale applique les protocoles et recommandations internationales les plus avancés en terme de prise en charge chimiothérapique des cancers gynécologiques.

La radiothérapie
Depuis près d’un siècle, la radiothérapie fait partie de l’arsenal thérapeutique des maladies cancéreuses. Le principe en est simple : il s’agit d’exposer les cellules cancéreuses à une ionisation, c’est à dire une émission de radiations qui va altérer la composition de l’information génétique des cellules cancéreuses.
La radiothérapie peut être utilisée comme traitement curatif (i.e. pour détruire la tumeur), comme traitement palliatif (e.g. pour atténuer la douleur), ou bien encore comme traitement adjuvant (i.e. pour préparer ou compléter une intervention chirurgicale ou une chimiothérapie)

La curiethérapie
La curiethérapie est une technique particulière de radiothérapie consistant à introduire des sources radioactives dans une tumeur.
Ce traitement est ciblé directement à la zone du cancer concernée (sein, utérus, …). Les effets secondaires dans les autres parties du corps sont donc considérablement réduits.